Auteur Sujet: Légion Blanche, acte 1, scène 1  (Lu 1320 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne FiD_VIOX

  • Membres Juniors
  • Inscrit
  • *
  • Messages: 208
Légion Blanche, acte 1, scène 1
« le: 12 novembre 2017 à 18:09:00 »
Allez, à vos claviers!!
Bisous
-Que ressent-on quand on tir sur un homme?
-Le recule de l'arme...


Hors ligne boeuf 1er

  • Membres du Bureau
  • Inscrit
  • *
  • Messages: 5714
  • En noir je discute, en rose je modère.
    • http://www.sud-airsoft.com/Forum/index.php
Re : Légion Blanche, acte 1, scène 1
« Réponse #1 le: 12 novembre 2017 à 18:48:23 »
Merci de me faire parvenir toutes vos photos et video en HD  et non retouchées merci
Nous vous  préparons un  jolie  film avec.


Hors ligne Xelor

  • Inscrit
  • *
  • Messages: 70
Re : Légion Blanche, acte 1, scène 1
« Réponse #2 le: 12 novembre 2017 à 22:04:11 »
Moyen d'avoir du floutage ? ou alors diffusion en privé svp ;)

je reviendrai vers un FB car j'aurai récupéré

Hors ligne boeuf 1er

  • Membres du Bureau
  • Inscrit
  • *
  • Messages: 5714
  • En noir je discute, en rose je modère.
    • http://www.sud-airsoft.com/Forum/index.php
Re : Légion Blanche, acte 1, scène 1
« Réponse #3 le: 12 novembre 2017 à 22:30:53 »
Oui uniquement pour ceux qui étaient la,  les photos utilisés pour le services de com sas serons flouter


Hors ligne Bix

  • Membres Juniors
  • Inscrit
  • *
  • Messages: 34
Re : Légion Blanche, acte 1, scène 1
« Réponse #4 le: 12 novembre 2017 à 22:43:48 »
comme d'habitude, et il est toujours agréable d'être obligé de se répéter, une bien belle journée en votre compagnie....
un grand merci aux orga, un sans faute, des participants de grande qualité (aucun accroc pas de ralleur  ::))
des villageois hors pair qui nous ont fait des tours bien tordus ( chapeau bas... ;)) et des sctroumpf bien présents au quatre coins de ce grand terrain
un bon rythme pour un très bon scenario peut être un poil ambitieux sur une journée hivernale.....quelques heures de plus aurait été utilisées...
je la ferais pas longue car je suis bien bouilli  :o
encore un grand merci à tous
il n'y a pas que les aigles qui atteignent les sommets, les escargots aussi, mais ils en bavent

Hors ligne Xelor

  • Inscrit
  • *
  • Messages: 70
Re : Légion Blanche, acte 1, scène 1
« Réponse #5 le: 12 novembre 2017 à 23:01:48 »
Aller je m'y colle j'ai encore un peu d'énergie.

Déjà merci pour cette journée scénarisée, j'ai bien aimé, les villageois m'ont vendu du rêve, j'ai kiffé à mort.
La journée a été correcte au niveau météo, du vent sur certaines parties du terrain. Merci à nos amis russes, nous ont bien occupé par moment.

Alors une petite série de +/- avec peut être quelques idées déjà données à Boeuf.

Les + :
- 0 pb, tout le monde était content et ça fait plaisir, on a pu jouer sereinement
- le RP des villageois
- un scenario sympathique
- l'installation du camp
- les autorisations dans le camp (à améliorer pour amener plus d'utilité)

Les - :
- béret bleu ^^ oui j'ai l'habitude d’essayer de passer le plus inaperçu, c'est l’effet contraire avec ça mais c'était le rôle du jour ^^.
- qqs missions trop longues (déminage par exemple à retravailler peut être)
- le manque d’interaction avec les villageois, on pensait avoir plus d'interactions avec eux et plus de présences/passages dans le village.
- UN PUTAIN DE TIR DE MORTIER SUR NOUS !!!! (je vais m'en souvenir longtemps de ce OUT friendly fire) ... en fait c'est pas vraiment un moins ^^ (à cause d'une radio en panne ... l'excuse à deux sesterces)

Améliorations proposées (ça ne tient qu'à moi) :
- carte du terrain pour avoir les 4 points cardinaux
- des cartes d’accès magnétiques ... cela permettrait éventuellement de forcer à les récupérer sur les personnes qui ont les accréditations pour  visiter ou autre les dites zones en questions
- tir sur les véhicules avec des objets en mousse type nerf
- protéger certaines parties voire toutes avec un matériau qui absorbe les impacts.
- une monnaie pour interagir avec les villageois .. nous sommes des soldats loin de leur famille avant tout ^^

C'est un ep1 sur une série à suivre peut être ... donc merci encore ;) ça m'a fait plaisir de vous revoir comme d'hab.

POURRITURE DE COMMUNISTE !!!
« Modifié: 12 novembre 2017 à 23:45:19 par Xelor »

Hors ligne -Z-

  • Membres Juniors
  • Inscrit
  • *
  • Messages: 913
  • La Classe personnifiée
Re : Légion Blanche, acte 1, scène 1
« Réponse #6 le: 12 novembre 2017 à 23:55:40 »
Excellent, vivement la prochaine, merci à fid, boeuf, aux villageois, aux schtroumpfs et mes camarades du MRI.
Je ferai un debrief plus complet bientot, pour les points à améliorer.
Niveau orga, joueurs, fairplay, fun, joie... sans faute.

Hors ligne FrancisPort

  • Membres Juniors
  • Inscrit
  • *
  • Messages: 429
Re : Légion Blanche, acte 1, scène 1
« Réponse #7 le: 13 novembre 2017 à 08:55:11 »
A mon tour!

On commence par l'habituel remerciement au orga, beau boulot!

j'ai aimé:
- 0 prob comme l'on dit les autres ça a bien joué, sécu, fair-play, respect des règles
- Les scénar: j'ai un un débrief des villageois, c'était chiadé ils avaient de vrai mission, c'est cool!
                    Coté ONU les missions que j'ai fait m'ont bien éclaté. Et on a senti la tension sur les missions, on a vu des snipers dans les bois on pouvait rien faire.
                    MRI je sais pas.
- le rythme, moi qui me plaint que des fois ça prend trop de temps a se mettre en place, bah la le non stop c'est cool!
- un style de jeu a l'opposé de ce qu'on fait d'habitude: on est a 20m de l'ennemie on se fait fasse on tire pas. C'était super intéressant.
- des villageois de QUALITÉ
- j'ai visité l'infirmerie et j'ai fait un kill, pas mal pour une OP ou certain on pas tiré une bille xD
- les camps plutôt équilibré en nombre, parce que clairement en qualité on été au dessus.
-On a gagné il me semble.
- j'ai pas brûlé!

j'ai moins aimé:
- la météo, putain de vent. (on peut pas tenir les orga responsable pour ça, d'autan plus que la date a l'origine c'était début septembre)
- le camp MRI, imprenable ailleurs que par la route (zone hors jeux), BH est rentré jusque dans le camp et on était juste derrière avec Clark. Et la FID nous annonce que cette zone est hors jeux. :-/

Voila voila, vivement la prochaine. (psssst je serais surement du coté des rouge pour la prochaine.)
Lok'tar ogar!

Hors ligne Fabien

  • Membres Seniors
  • Inscrit
  • *
  • Messages: 6621
Re : Légion Blanche, acte 1, scène 1
« Réponse #8 le: 13 novembre 2017 à 10:36:35 »
[ACCENT RUSSE] Voici venu le temps de la narration par Petit YURI Maire incontesté et incontestable de cette région de merde où d'un côté on a des blaireaux en bleu et de l'autre des grolandais encore moins sympatiques que des portes de goulag...


mais je m'égare !

Je suis donc (au delà de ma fonction de maire) membre de l'équipe valeureuse des villageois composées (de moi même, oui encore mais merde c'est moi qui raconte) :
- Yuricestaffreux
- Yuri aulait
- Yuri cantonais

Nous sommes une équipe de 4 (ouais y'en a et on vous emmerde) dans notre village magnifique, armés jusqu'aux dents à attendre qu'on nous fracasse.

Nous prenons connaissance de nos ordres de missions, 100 diamants, quelques biftons ...

100 diamants que nous devons amener dans un boite ne pouvant en contenir que trois de l'autre côté du terrain en ne passant que par les voies carrossable. Merci les orgas ! voyons... 100 / 3... à ouais 33 allers retours !! Fid on t'a détesté.

Mais ! Nous avons relevé le défi ! Nous voilà parti en direction de l'onu ! La bas les types sont chauds comme des barraques à frite, on sent qu'on arrive un peu comme un cheveux sur la soupe, les barrières sont pas encore installées, et quand on veut voir le général on nous annonce qu'il est là que dans 15 min alors qu'on voit bien un grand un peu enveloppé et chauve qui passe et repasse !! On nous la fait pas à nous !!!!!

BREF ! Difficulté supplémentaire sur ce point de passage, faut pas qu'ils chopent la boite. Du coup on l'a cachée dans le chapeau de yuricestaffreux. Nous sommes tous fouillé sauf tuyicestaffreux. Lorsque je m'en aperçois je le chope par la manche en gueulant quelques tirades de merde histoire de passer plus facilement ! (ah oui notez on a nous a enlevé nos flingues.... les enfoirés (encore)!)

Bref on passe on va jusqu'au sac ! Chic plus que... 97 à amener  :'( :'(

On repart et nos flingues, FORCEMENT, ont disparu, l'ONU les retient.

Finalement on obtient nos flingues MAIS sans chargeur (WTF !!!!) et on obtient aussi une équipe de 6/7 bleu pour nous escorter parce qu'on se chie dessus... on les a bien fait chier et yuriaulait a même réussi à coller des cailloux dans la sacoche de l'un d'eux !

Arrivé au camp, on a un souci car on voit des mecs en noir casqués dans notre camps........ "putain merde on a pas pensé à cacher les flingues  !!!!" mais s'ils y sont encore l'ONU doit pas savoir qu'on en a. Je monte au créneau ! "Mec tu rentre pas !" Ils acceptent même si ca les fait chier ! hahahahahaha

Bref on fini par se débarrasser des pots de colle et on rentre au village. Forcément plus de flingue en vu... shit !

On fini par rencontrer le chef des MRI qui nous propose un vague pacte de merde. En fait à ce moment là on s'en tape on veut juste nos flingues bordel ! Alors la discussion ne tourne qu'autour de ca et je sens notre ami fid un peu emmerdé parce que c'est pas comme ca qu'il voulait amener la discussion, ca me fait bien rire quand même ! bref pour nous c'est : flingue sinon pas de discussion. Fid tente de ramener le truc autour d'un possible commerce et me montre 3 pauv diamants pourris ! Mec what a joke on en 100 !!!

Bref j'ai bien compris qu'il voulait nous niquer, mais si on a pas de flingue pour se défendre ca sert à rien. On repart.

On bouffe et je dois quand même décrire, le balais incessant des bleus dans le village mais dont trois nous laisserons un souvenir impérissable tellement on a rigolé (je ne connais pas les noms désolé). Trois bleus passent ... :
- Bonjour on peut passer ?
Le maire - Ouais.......... mais va falloir laisser vos flingues là....
- Bon ok..........

Désolé mais là je crois qu'on a perdu tout sérieux... même si on en avait pas beaucoup !

Je continue...

Yuri au lait a finalement une idée, une intuition que seuls les villageois connaissent !

"Putain l'autre il a dit qu'ils cherchaient une cache d'arme, autant nos flingues sont pas loins !!!!"

Direction la caravane... BINGO !!! Nos flingues !

A partir de là on décide de se faire le général des MRI ! Peut importe comment : on veut le niquer. NON seulement ils rentrent dans le village, ils nous piquent nos flingues mais EN PLUS ils essaient de négocier avec nous en faisant du chantage pour qu'on récupère nos armes.

ON S'EN TAPE on veut niquer du MRI, notre choix est fait. En plus on s'en fout maintenant parce que l'un de nos objectifs qui étaient de rencontrer le pacha des MRI est rempli on a les points (oui on avait des points a marquer).

Seul problème dans tout ca c'est qu'on a peur de se faire avoir par l'ONU aussi... et on a un souci, si on peut pas passer chez les grolandais on est obligé de passer chez l'ONU qui nous casse les couilles a nous fouiller à chaque fois. C'est pas fluide ca fait chier.

On décide de partir voir l'ONU (ouais parce qu'ON nous avait dit qu'il devait venir nous voir mais on a attendu longtemps) alors on y va... Et...

MERDE on tombe sur les MRI qui étaient en train de casser du bleu... coucou !!

Le sous chef des MRI nous menace et veut nous tuer, il veut qu'on organise une rencontre entre leur chef et le chef de l'ONU chez nous et en plus qu'on vienne désarmé chez eux pour signer son traité.

On refuse catégoriquement car ca met à mal notre plan pour tuer leur chef. Ce plan consistait à les attirer au fort bois, attendre qu'ils arrivent et tuer tout le monde.

Là non seulement ils veulent qu'on vienne sans flingue mais en plus à leur camp ... FUCK OFF !

Ils finissent pas repartir. Entre temps nous avons accepté de tenter de convaincre le mec de l'onu de venir au camp rencontrer le type des MRI. On convient que si il accepte on le ferait klaxonner trois fois pour que le chef des MRI se pointe. (En fait on a dit ok pour s'en débarrasser parce qu'on avait pas du tout l'intention de faire quoique ce soit.)

Puis nous réfléchissons... (ouais ca nous arrive, quoique après coup je sais pas trop pourquoi on a fait ca, c'était très con) si les boulets qu'on vient de rencontrer balance qu'ils nous ont vu vers l'ONU ca peut nous créer des problèmes. Ok on décide de les poursuivre et de les tuer.

On avance vite vers eux, yuri au lait dégaine ses deux 1911 (qui marchent !!!) et en fracasse deux, moi probablement un ou deux et nos deux amis de derrière finissent le travail !

HORREUR papounovitch finlandais sort d'un buisson, yuricantonais le fracasse mais son collègue à photo caché derrière prend la fuite, impossible à retrouver... FAIS CHIER on est grillé...

HORREUR bis, yuriaulait est touché !!

Yurictaffreux part a l'ONU pour chercher un medic. fin de non recevoir ces enculés d'onusiens ne veulent pas nous aider... okay on poireaute donc 15 min.

L'heure tourne on repart faire notre transport, on passe l'onu on leur dit qu'on est avec eux parce qu'on a fracassé du MRI, rien à foutre ils nous croient presque pas ! Vraiment des cons vers là bas !!!!

On traverse le check point direction le sac ! MERDE !!! le sac ! il y est plus !!!! ENFOIRE de MRI ! les trois diamants qu'il m'a montré ce sont les notre alors !!!! (?) On retourne voir le chef de l'onu à qui on expose notre problème... sourrire radieu :

"Ouiiiiiiiiiiiiiiii je sais.... c'est moi qui l'ai !!'
"Enfoiré"
"je veux 1 dimanats pour 10 transportés"

On négocie un passage plus facile et c'est bon !

Chef de l'ONU veut venir à notre village, on dit ok mais avec le sac ! ok on repart !

Arrivé au camps "quiquic'est" qu'on voit arriver avec sa bande à moustache ???? LES MRI !!

Le MRI sous chef nous apprend que son chef veut venir nous voir... ouais ok mais en fait non parce que ca pue du ... on sent que y'a de la vengeance pour les morts qu'on a fait. On a un peu peur surtout que tout le monde entoure le camp.

30 min plus tard le chef de l'ONU se pointe (GROS BORDEL)

On sent qu'on va se faire niquer... yuriaulait part à la voiture de l'ONU et histoire de foutre un peu plus le merdier le fait klaxonner trois fois pour confirmer qu'il a bien le sac (alors que les MRI avaient une autre version du 3x klaxon) ouais on aime la merde !

Le chef de l'ONu arrive, "heu mais pourquoi y'a les MRI"; "on sait pas" (ca c'était vrai) et fidovitch qui se pointe. La merde complète.

Grosse discussion avec le type de l'onu et fidovitch. J'envoi fidovitch sur les roses (quand même un peu deg de pas pouvoir me le faire.)

Tout le monde se casse et le chef de l'onu, qui n'avait pas le sac, avait promis de le remettre en place à son retour au camp.

On choisi de faire un aller retour en plus pour mettre des dimants à l'abri.

Cette fois on colle un peu plus de dimants dans la boite histoire d'aller un peu plus vite. Direction le camp onu et ...

Arrivé au camp ONU... PERSONNE !

Petit fouillage du camp ! "PUTAIN LE SAC !!!!!"

"FUCK LE GENERAL !"

On en profite pour chopper du mortier et un ordi! Ca peut toujours servir.

Retour du général onu qui, comme convenu, devait nous rendre le sac... et le cherche dans tout le camps...deuxième moment LOL de la journée...........

Puis fin de journée tout le monde chez les ONU se fait niquer par leur général véreux !

Et puis voilà !!

Bon les + :

Lire tout ce que j'ai mis au dessus
Les MRI vous aviez vraiment une mine affreuse, vous avez joué votre role de gros con à la perfection !! Pas de sourire, noir et tout ! Franchement top !!!!
L'ONU ! Check point trop chiant ! vous avez bien joué votre rôle et surtout vous avez respecté les règles internationales quand je vous ai dit de pas rentrer ! On s'y serait cru ! Top aussi


Les -

Une journée, c'est trop court. Il nous en faut deux pour tout faire.


Et c'est tout ! Bisous du Maire !
« Modifié: 13 novembre 2017 à 19:03:08 par Fabien »

Hors ligne mr soviet

  • Inscrit
  • *
  • Messages: 29
Re : Légion Blanche, acte 1, scène 1
« Réponse #9 le: 13 novembre 2017 à 14:31:10 »
Sergent Moi même escouade privée Bravo sous contrat avec l'ONU au rapport.

On nous a déployés dans un coin merdique, on est loin de tout, le temps est pourri, le camp dont on a hérité est quasi indéfendable face a un assaillant un minimum intelligent donc le colon des mecs de l'ONU a dans un éclair de génie décidé de nous ordonner de renforcer un peu les défenses.
Bien qu'on se foute totalement des populations civiles et du combat des mecs en bleu les contrats proposés paient bien donc bon ça aide a faire passer la pilule, fortifier des positions c'est pas notre boulot mais bon ça pourra nous servir a nous aussi a un moment ou a un autre et puis ça nous occupe mes gars et moi.

A peine on commence les travaux de fortifications qu'on voit arriver vers chez nous une bande de paysans braillards et armés avec de vieilles pétoires, bordel ça commence bien, les mecs de l'ONU s'empressent de les fouiller a la va vite et de leur piquer leurs pétoires.
Ces types qui se prétendent du village d'a coté ne me plaisent pas, a trop vouloir faire copain copain ça veut dire tout le contraire, je les flinguerais volontiers mais j'ai pas envie de finir en taule pour crime de guerre, ce qui serait inévitable vu le paquet de témoins autour de nous donc mes gars et moi nous y prendrons autrement avec ces gugus là.

Une fois les locaux virés de notre camp et les ordres du colon distribués nous voila de garde pendant que l'escouade Alpha part patrouiller, le temps passe assez vite et une fois l'escouade Alpha revenue je peux a mon tour partir avec mes gars en patrouille, a cette différence près que contrairement aux bleus de l'ONU nous on sert d'unité de reconnaissance.

La première partie de la patrouille se passe sans incident notable ni découverte essentielle, nos ordres étaient de ne pas aller plus loin qu'une centaine de mètres autour du camp pour débusquer d'éventuels tireurs isolés mais je trouvais dommage de pas pousser plus loin, après avoir demandé l'avis de mes gars on décide de pousser un peu plus loin au nord et d'un coup on aperçoit un petit bidonville, quelques chaises, une table, et quelques habitants locaux bref rien de terrible.

Sauf qu'a un moment lesdits locaux se mettent a gueuler comme des poissonniers, il doit se passer quelque chose et on décide de rentrer sans traîner histoire de ne pas attirer l'attention ni les soupçons du commandement. En rentrant on tombe sur une énorme zone balisée, ne sachant pas trop comment réagir avec ça on décide de ne pas s'y aventurer. Retour a la base et on a l'agréable surprise ( rire nerveux ) de nous faire contrôler par les cow boys de la police militaire mais vu qu'on est en règle ils nous laissent passer sans soucis.
Je met le colon au parfum de ce qu'on a vu et entendu et a ma grande surprise je ne me prend pas d'engueulade pour avoir désobéi en poussant plus loin que la limite fixée, vu qu'il est cool et qu'il a pas l'air de se méfier de nous on va en profiter pour essayer de se faire de petits a cotés !

A peine mon rapport fini le colon décide de nous envoyer en reco vers le sud est parce que d'autres unités de l'ONU ont signalé des mouvements suspects. Mes gars et moi nous déployons en tirailleur et commençons a ratisser le périmètre a la recherche d'objets suspects ou d'hostiles. Après une petite centaine de mètres et quelques détritus fouillés prudemment je tombe sur un sac de sport a moitié planqué sous des aiguilles de pin, je préviens mes gars et leur demande de rester un peu éloignés histoire qu'on saute pas tous les trois si jamais ce truc est piégé. Il n'en fut rien et quelle ne fut pas notre joie de découvrir 3 diamants.

 Ni une ni deux on en garde deux pour nous et laissons le troisième dans le sac pour le retourner au colon, si on lui rapporte un sac vide il va nous prendre pour de parfaits abrutis et risque de se méfier de nous. Bingo, le colon gobe tout et me dit que la région est riche en minerais diamantifères, ça veut dire qu'on va peut être pouvoir organiser un petit trafic local pour s'en mettre plein les poches !

Après une petite pause qui nous a permis de manger un bout nous voila repartis vers le nord ce coup ci, avec pour mission de ratisser un plateau histoire d’être surs que les miliciens russes n'aient pas établi un avant poste dans le coin.
 En chemin on croise l'escouade Charlie, je m'avance vers leur sergent pour lui demander comment ça se passe de leur coté et il m'informe qu'ils reviennent du bidonville que mes gars et moi avions aperçu plus tôt. Chose intéressante il me signale aussi des éléments de milices russe qui les ont pris a partie pas très loin de là. Mes deux compères et moi laissons donc l'escouade Charlie poursuivre son chemin pendant qu'on laisse tomber la fouille du plateau pour un objectif hautement plus intéressant, le bidonville ! Quelle ne fut pas notre surprise de tomber sur les quatre civils qui sont venus foutre le bronx toute a l'heure au camp, on va se marrer mes loulous !

Vu qu'on est là pour commercer on se comporte de façon civilisée, on demande poliment la permission de rentrer dans le village et on nous répond non z'etes pas beaux puis ok allez y, ok ils se foutent de nous va falloir se méfier, on fait bien gaffe a pas faire mine de fouiller le village mais a notre grande déception on n’aperçoit aucune échoppe et pire encore pas de bar ni de bordel. Tant pis pour l'amusement on en profitera quand on sera en perme dans un coin civilisé.
Je demande donc a parler au maire du village et on me répond qu'il n'est pas là, la plus haute autorité présente est le conseiller des sports qui est en train de s'empiffrer de pâté de betteraves entouré de quelques administrés moqueurs et armés, génial.

Heureusement le maire arrive quelques minutes plus tard et empêche sans le savoir la destruction imminente du bidonville. Une fois devant l'autorité suprême représentée par ce maire a demi fou fan de rammstein et affublé d'une sacoche salomon. Je commence par des banalités d'usage comme quoi notre général arrive bientôt, une petite demande d'infos au sujet des ruskofs même si je sais bien que les pouilleux ne balanceront jamais quoi que ce soit sans qu'on les persuade et comble du rôle des gars de l'ONU la traditionnelle phrase avez vous besoin d'aide ? Evidemment le maire saute sur l'occasion et me parle d'une caisse de betteraves qu'on leur a volé, je promet d'en parler au colon quand on rentrera tout en pensant que le maire ferait mieux d'interroger son ministre des sports au sujet desdites betteraves vu la passion qu'il semble leur porter ;D.

Mes gars et moi atteignons le summum du ridicule quand le maire nous demande soudain de poser nos armes pour qu'on soit fouillés si on veut pouvoir traverser le village de part en part. Après quelques secondes de flottement tellement la demande de ce type décidément bien dingue est ridicule je décide de rentrer dans son jeu, en espérant que Hakor et Hal comprendront ou je veux en venir, pour désamorcer la situation et pouvoir continuer de discuter jusqu’à arriver a ce qui m'intéresse, les diamants ! Le coup du ok allez y fouillez nous fonctionne si bien que les villageois et le maire semblent ahuris devant tant de folie et laissent tomber en rigolant. C'était juste.

J'allais continuer de discuter quand l'un des villageois nous baragouine qu'il y a une patrouille de miliciens qui passe derrière le village. Bordel vite faut les chopper on plante donc les villageois au beau milieu de la conversation et on se met a suivre les miliciens pour essayer d'engager le dialogue en vue de commercer, ou de les tuer si ils nous attaquent. Manque de bol ces gars là ne sont pas du tout ouverts au dialogue et encore moins a la possibilité d'échanger quelques unes de leurs armes contre nos diamants pour qu'on puisse les revendre aux villageois, qui avaient quand même des installations de vie dernier cri et qui semblaient aussi très attirés par les armes. Ca veut donc dire qu'ils ont du fric a dépenser et qu'ils recherchent quelque chose qu'on pourrait avoir si ces foutus russes voulaient bien discuter. En plus les russes vont vers notre camp.

On rebrousse donc chemin en courant vers le village pour essayer de retourner a la base avant que les russes n'y arrivent, trop tard on entend déjà des cris et des tirs, on fonce dans le camp et je me précipite vers le colon pour lui faire un rapport de ce qu'on a vu au village et ses alentours.

Nouvelle mission, vu que les russes qu'on a croisés au village tournent autour du camp en lâchant quelques tirs de harcèlement le colon nous ordonne de les dégager de la foret alentours, ni une ni deux mes gars et moi fonçons dans la foret pour essayer de les prendre a revers. On en voit un qui se déplace mais manque de bol nos flingues sont inopérants a cause du froid ( joints hop up gelés et billes qui tombent a 10 mètres ) et on ne peut donc ni l'abattre ni le blesser pour pouvoir attirer ses petits copains a découvert afin de les avoir aussi. Comble du malheur le colon semble avoir pété les plombs a cause de ces quelques tirs et fait tirer au mortier dans tous les sens, si on reste là on va s'en prendre plein la gueule. La mort dans l’âme je fais décrocher mes gars et nous regagnons la base.

Quelques minutes plus tard nous voila sapeurs, la zone rubalisée qu'on a vue ce matin est bourrée de mines et il faut les désamorcer pour qu'un convoi de l'ONU puisse passer, mon pauvre Hakor doit se promener le détecteur vu qu'il est le seul a avoir un brelage compatible avec cet appareil hors d'age. La mission est longue, très longue et a part l'escouade Alpha qui signale un contact visuel avec deux russes qui se dépêchent de rentrer chez eux il ne se passe pas grand chose jusqu'au retour a la base.

Une fois rentrés on aperçoit les villageois qui repartent vers leur camp, qu'est ce qu'ils peuvent bien venir faire chez nous ? Tout d'un coup Hal comprend, ils sont venus pour les diamants planqués dans le sac qu'on a trouvé ce matin. On rigole bien en se disant qu'ils vont soit se flinguer entre eux soit aller casser la gueule des MRI en croyant que c'est eux qui les ont volés.
Manque de bol la rigolade est de courte durée, le général est arrivé et il semble plein de bons sentiments envers les locaux. En plus ce malade veut faire passer un convoi entier de fantassins et de véhicules non blindés par la route qu'on vient a peine de déminer alors que la zone n'est pas sure du tout pour rejoindre le bidonville. En plus d’être un humaniste c'est un stratège de salon qui va tous nous faire tuer.

Nous voila donc sur la route en colonne comme a la parade, pas d'escouades de protection sur les cotés, pas de groupe de reco en avant, que dalle. Il ne faudrait aux russes que 5 ou 6 hommes bien placés avec une mg pour tous nous avoir, et ce ne sont pas les bonnes pensées du général qui vont nous sauver. Par miracle on arrive jusqu'au village sans encombre mais le 4x4 du général se met a klaxonner, c'est quoi ce bordel ? Le village quant a lui est bourré de russes, les villageois braillent, les russes aussi et nous on vient foutre un peu plus de bordel avec notre général qui s'avance tout seul sans vouloir de protection. A trop vouloir faire la paix il va finir par déclencher la troisième guerre mondiale.

L'escouade alpha envoie tout de même, a l'encontre des ordres, quelques gars pour tourner par la droite les russes présents dans le village et s'assurer qu'il n'y pas de snipers en position prêts a dégommer notre galonné, je fais pareil sur la gauche et envoie Hal se poster dans une des tours de guets du bidonville. La conversation s'éternise entre le commandant local des forces russes et notre guerrier de salon. De là ou je suis je me dis que ce type avec son béret rouge est une cible de plus en plus tentante, si seulement mon flingue marchait comme il faut et si seulement j'avais l'autorisation de tirer..

Les négociations finissent brusquement et tout le monde rentre chez soi, tout le monde sauf nous, le général nous ordonne de prendre un petit fortin situé en contrebas du village pour y établir un avant poste manque de pot il est bourré de russes et ils n'ont pas l'air décidés a bouger. On se met donc en position entre eux et le village puis on attend, tout d'un coup ils décrochent et on se précipite dans le fortin pour prendre leur place en faisant attention a ce qu'ils n'aient pas laissé de paquet cadeau pour nous.

S'ensuivit une longue attente, notre seul ordre était de tenir la position jusqu’à la relève, le problème c'est qu'elle n'est jamais arrivée, une escouade de l'ONU est passée a coté de l'avant poste mais les gars étaient si nerveux qu'ils ont failli nous allumer malgré les gyrophares bleus vissés sur nos tetes, ils ont poursuivi leur chemin en nous laissant plantés là a tenir un poste isolé. J'ai vu des gars de la MRI passer pas loin mais a quoi bon essayer de les engager avec de l'armement non fonctionnel ? On a fini par en avoir marre et avons décidé de casser la croûte tout en tirant en l'air pour essayer de réchauffer nos fusils. Manque de pot ça a attiré une escouade de la MRI qui pensait qu'on l'allumait et nous fumes volatilisés par une grenade russe sans avoir pu nous défendre faute de fusils fonctionnels.

Voila ce pavé est presque fini^^

les +

-une op a thème original et pleine de potentiel
-le roleplay et les tenues mirifiques des villageois
-absence de highlanders et de plaintes
-les gars de la MRI et leur rôle de grands méchants parfaitement bien joué


les -

- le temps, il a mis hs deux des trois répliques que Hal, Hakor et moi avions donc si on avait du se défendre nous n'aurions pas pu.
- certaines phases vraiment trop longues ( le déminage et la garde du fort bois )
- possibilités scénaristiques pas assez exploitées pour l'instant, ce serait cool qu'il y ait d'autres factions comme des milices villageoises, des smp pour garder les mines de diamants et mener des coups de main a la demande de l'employeur ainsi que des commerces locaux avec une monnaie locale qui justifierait l'organisation de divers trafics et combines. Une faction officielle supplémentaire pourrait elle aussi être intéressante.
- une journée d'op c'est trop juste, deux jours seraient bien mieux.

Boeuf, comme commandant véreux t'a fait fort quand même, j'en revenais pas de la quantité de diamants que tu avais réussi a amasser^^

En tout cas si une suite a lieu je serai de la partie mais certainement pas du coté ONU.



 
« Modifié: 13 novembre 2017 à 14:47:16 par mr soviet »

Hors ligne Fabien

  • Membres Seniors
  • Inscrit
  • *
  • Messages: 6621
Re : Légion Blanche, acte 1, scène 1
« Réponse #10 le: 13 novembre 2017 à 16:40:37 »
LES ENFOIRES !!!!

ILS ONT PIQUE LES DIAMANTS !!!!!! C'ETAIT VOUS !!!! LA PROCHAINE FOIS ON VOUS FRACASSE !!!!!!!!

Hors ligne mr soviet

  • Inscrit
  • *
  • Messages: 29
Re : Légion Blanche, acte 1, scène 1
« Réponse #11 le: 13 novembre 2017 à 17:27:25 »
Eh ouais, c'est très aimable de nous les avoir offerts monsieur le maire^^

Hors ligne papouner

  • Membres Seniors
  • Inscrit
  • *
  • Messages: 2198
  • TRANQUILLE
Re : Re : Légion Blanche, acte 1, scène 1
« Réponse #12 le: 13 novembre 2017 à 17:34:56 »
LES ENFOIRES !!!!

ILS ONT PIQUE LES DIAMANTS !!!!!! C'ETAIT VOUS !!!! LA PROCHAINE FOIS ON VOUS FRACASSE !!!!!!!!

lol  ;D ;D
NUNC AUT NUNQUAM



Hors ligne papouner

  • Membres Seniors
  • Inscrit
  • *
  • Messages: 2198
  • TRANQUILLE
Re : Légion Blanche, acte 1, scène 1
« Réponse #13 le: 13 novembre 2017 à 17:36:09 »
Vais Je mis colle
Merci aux orga (FiD est Bœuf)
Arrivée sur le terrain à 8h00
Je prépare mon matériel, Puis le chrony, est là c’est l’attente !!
9h25 arrivée du groupe (25 minute de retard sur le programme)
On commence le chrony à 9h40 (10 minutes de retard sur le programme)
10h 15 fin de chrony (là ses 15 minutes de retard)
10h30 (environ) début de partie (je pense que ses bien plus tard !!)
Mon débrif :
FiD nous fait le brif
Pour goldfinger est moi ça sera renseignement avec photos 
On ses bien amusée / fait quelque frayeurs (merci Clark, pascalou jolie tir de G18)
Que du bon jeu de part et autre
Du fairplay aussi
Des villageois emmerdeurs comme on les aime
Est pas mal de Km au compteur sur la journée (tous ce que j’aime)
Merci à mon binôme d’avoir suivie le rythme
Les +
L’ambiance de jeu
Le faite de jouer sans pose
Les joueurs (contents de vous avoir avec nous)
Les missions (pour moi)
Les –
Etre à l’heure au parking par respect des ORGA
Pour les photos du camp ONU sa ses mon délire
Approfondir le rens (sa ses pour moi)
Rajoutez des missions comme minée, saboter, enlevée le maire, etc.
Plus d’interactivité entre les camps
Est comme Fabien peut-être faire LB 2 sur deux jours (avec opération rens de nuit)
NUNC AUT NUNQUAM



Hors ligne Rico020582

  • Membres Juniors
  • Inscrit
  • *
  • Messages: 18
Re : Légion Blanche, acte 1, scène 1
« Réponse #14 le: 13 novembre 2017 à 18:14:17 »
Putain j'adore vos feedbacks les mecs... Quel dommage de pas avoir été la mais apparemment vous vous êtes bien marrés !  ;D