Messages récents

Pages: 1 ... 8 9 [10]
91
Feedbacks / Re : Légion Blanche, acte 1, scène 1
« Dernier message par -Z- le 15 novembre 2017 à 18:45:00 »
C'est vrai, pourquoi pécore... ploucs consanguins  c'est plus approprié ;D
Je suis sur qu'ils font des trucs dégueulasses avec leur betteraves :o
N'empêche qu'un bar dans le village serait une idée pour développer le RP. Et un bordel, mais bon... ;D
92
Feedbacks / Re : Légion Blanche, acte 1, scène 1
« Dernier message par Clark le 15 novembre 2017 à 14:57:15 »
Le look et l'odeur.... 😁
93
Feedbacks / Re : Légion Blanche, acte 1, scène 1
« Dernier message par Fabien le 15 novembre 2017 à 14:31:42 »
Je comprends pas pourquoi tout le monde nous traite de pécore !

mdr
94
Feedbacks / Re : Légion Blanche, acte 1, scène 1
« Dernier message par Clark le 15 novembre 2017 à 14:15:28 »
Journal de John Clark
 
Dimanche 12 novembre 2017
 
Bon dieu mais pourquoi j’ai accepté cette mission de m…. certes une intervention sous le mandant de l’ONU pour sauver des populations oppressées c’est motivant, de suivre sergent Sanders au combat aussi mais là je crois que je me suis bien planté….
Dès notre installation sur le lieu qui va nous servir de FOB j’ai des doutes sur le bienfondé de notre mission … nos règles d’engagements sont plus que restrictives le camps est à peu près indéfendable  et le Général allemand qui nous commande est plus que rigide, il vient déjà de passer une chasse au lieutenant Cox notre médecin qui c’est égarée vers l’armurerie,  son dada c’est les accréditations du personnel à l’intérieur du camp et sa passion ses deux mortiers...
Une fois notre camp installé je vois arriver quatre  pécores pardon quatre habitants dont les propos me semblent plus ou moins incohérents il ont surement  abusé de leur alcool  de betterave local, ou nous prennent pour des idiots car je veux bien croire les propos de leur maire petit Yuri sur le besoin de se défendre mais pourquoi essayer de traverser notre camp armé…. je n’aurais pas ce béret bleu il aurait déjà pris une balle entre les deux yeux…. le sergent discute avec eux pendant que je les désarme et range toutes leurs armes à l’armurerie , ils ne veulent parler qu’au Général …. une fois nos braves pécores escortés de l’autre côté de la FOB nous recevons nos premières instructions pour la mission.

Nous devons aller reconnaitre la route pour permettre au général d’aller voir les ploucs dans leur village. Comme nous ne sommes pas très nombreux je me retrouve bombardé Medic c’est cool moi  qui n’aime pas rester inactif  je vais être servi ….

la patrouille suit son cours nous repérons des mines et me voilà démineur … multitâches  je vous dis ….
Une fois les mines marquées nous continuons notre progression et rapidement les MRI nous menacent le QG nous donne l’ordre de continuer jusque au village pour trouver une éventuelle cache d’arme. Je retrouves nos 4 acolytes ou alcooliques attablés en train de se régaler autour d’’un plat de betteraves moi qui commence à avoir faim je me laisserais bien tenté pas une petite assiette et un petit verre malheureusement n’ayant pas d’argent sur moi je ne peux même pas  leur acheter une bouteille de leur antigel pour améliorer l’ordinaire. Mais les ordres sont stricts ,nous devons maintenant négocier la venue du général au sein du village.

Une fois l’entrée du village rapidement inspectée nous retournons chez nous. Pendant que le sergent débrief la mission je commence à déjeuner la digestion va être mouvementée … les MRI nous tirent dessus super nous recevons l’ordre de faire des tirs de semonces ( j’espère  qu’une balle perdue va toucher un de ces fumiers de MRI …).

Le général nous donne l’ordre de riposter …. enfin j’avais quelques instants auparavant un Finlandais dans mon viseur qui viens de déguerpir comme un lapin, à 30 seconde près il aurait pris une balle…. . Prise de position avec le radio de l’escouade un américain que nous surnommons le prince des flammes ( un pyromane en puissance l’année dernière lors d’une mission en Afrique il a mis le feu à un village entier avec un pneu ….). Nous fixons les MRI mais mon pauvre radio est touché par un sniper … je l’évacue rapidement vers l’infirmerie pendant que le général jubile avec l’utilisation de ses mortiers ( il est étrange ce mec d’un côté psychorigide avec l’application du règlement et  d’un autre il m’a parler d’un possible trafic de diamants dans la localité il a l’air d’en savoir plus mais ne veut rien me dire de plus …).

L’escouade A part déminer la route  et nous voilà en statique pour protéger le camp le vent se lève et nous glace jusqu’aux os le  lieutenant Cox essaie de nous remonter le moral mais c’est compliqué le général se réfugie dans son Command Car pour essayer de reprogrammer sa radio. Le MRI serait-il sur le point de nous attaquer en brouillant nos communications ? Si les transmissions  nous lâchent cela va être le bordel le plus total.  Un des villageois est arrivé est demande de l’aide son cousin je crois ( mais comme ils m’ont tous l’air à moitié consanguin cela n’a pas grande importance) qui a été blessé, le général refuse d’envoyer notre médecin car il veut se rendre sur place une fois la situation maitrisée. Je me demande si les allers et retours de nos pécores ne cachent pas un trafic  surtout que lors de leur dernier passage ils nous ont informé qu’ils avait flingués proprement 5 MRI ( chapeau 5 cocos en moins  c’est toujours ça de pris ), et que  l’un d’eux essaie de m’acheter en me proposant une « retraite complémentaire ».

La route est déminée le Général nous donne l’ordre de monter un convoi pour l’escorter jusqu’au village WTF !!!! nous allons laisser notre camp sans surveillance je n’ai jamais vu ça le sergent Sanders est tout autant abasourdit, mais les ordres sont les ordres…

Nous voilà au village les MRI sont déjà là la tension monte les villageois ne savent pas ce que font les MRI dans le village. Avec le sergent Sanders nous prenons position sur le flanc du village nous avons un angle de tir parfait sur 5 MRI qui nous regardent d’un air niais ( la vodka frelatée surement). Heureusement pour eux nous n’avons pas l’ordre d’engager. Leur chef Z ( j’ai reconnu sa grosse tête,  ses yeux globuleux croisés plusieurs fois sur les terrains d’opérations lors de mon passage au SBS) tente de les motiver pour nous tenir tête, têtes que je ferais bien exploser en voyant leur chef arriver pour discuter avec le maire et notre Général. La tension retombe lentement une fois les MRI sortis du villages de ce que je comprends de la négociation les villageois se seraient peut-être rallié à nous, mais j’ai quand même des doutes. Nous retournons vers notre FOB et en route le général nous ordonne de prendre d’assaut le QG des MRI  avec les gars de l’escouade A la mission sent le soufre  mais on ne refuse pas un peu d’action nous allons donc essayer de contourner les MRI et leur foutre une tannée mémorable !!!  contournement assaut le prince des flammes , notre sniper sont blessés je les soigne du mieux possible prenant une balle moi aussi mais le sergent arrive à nous exfiltrer  de retour au camp nous apprenons que le « maniaque du mortier » a  encore frappé !!!! mais c’est les pauvres gars de A qui en ont fait les frais … notre mission est désormais terminée mais je reviendrais … j’ai une retraite dorée à préparer !!!!!
Maintenant je tiens à remercier les orga pour leur implications  et leur investissement dans ce premier opus ce n’est pas facile de faire rentrer autant de chose dans une seule journée.

Néanmoins même si je me suis quand même bien amusé je suis un peu resté sur ma faim j’aurais aimé avoir un plus d’informations pendant la journée sur le déroulement du scénario ( un briefing commun sur l’évolution de la situation dans la zone d’ops par le général aux trois escouades) et d’interactions avec les villageois.

Le rôle de l’ONU n’est pas très gratifiant dès le départ pour les joueurs mais nous aurions pu effectuer quelques missions renseignements pour rendre le scénario plus croustillant.  cependant, une chose est certaine John Clark sera là pour l’opus 2 ou son cousin Yuri Stourne trafiquant notoire d’armes et de diamants de sang !!!!
95
Feedbacks / Re : Légion Blanche, acte 1, scène 1
« Dernier message par pastis666[SAS] le 14 novembre 2017 à 22:18:22 »
Bon bah je ne sais pas quoi rajouter après le pavé de mon bien estimé maire et collègue petityuri (99% d’accord avec Fab comme quoi tout arrive) à part que j'ai passé une excellente journée en compagnie des Yuri's.
Quand au comportement des différentes factions si je ne m'abuse, nous n'étions ni en GN ni en milsim mais bien dans une OP scénarisée, ce qui selon moi, laisse la porte ouverte à un peu de fantaisie (trop par moment je vous l'accorde).
En tout cas c'est une très bonne 1ere partie que vous nous avez proposé et j'ai hâte de découvrir la suite maintenant que l'on est pété de thunes (çà se refourgue facilement le diams).

Yuri PASTISOVITCH dit le fainéant du clavier (ce soir du moins)

96
Feedbacks / Re : Légion Blanche, acte 1, scène 1
« Dernier message par sebrx le 14 novembre 2017 à 21:49:55 »
Oooops désolé je n'aime pas spoiler :D
97
Feedbacks / Re : Re : Légion Blanche, acte 1, scène 1
« Dernier message par Yuricestaffreux le 14 novembre 2017 à 20:20:15 »
Moi je trouve ça très bien que tout le monde ne sache pas tout, gloire aux orgas  ;D
Vous voulez pas aussi qu'on se mette des post it avec méchant, gentil ou corrompu  ;D
Certains ont essayé de nous soutirer des infos au village mais on ne sait pas laissé faire car on était méfiant, ils auraient dû insister  ;)
C'est vrai qu'avec le recul, personne n'est venu tailler le bout de gras avec les villageois pour faire copain copain, offrir à boire ... Pour nous soutirer des infos. Tout le monde nous a pris pour des pecnos cultivateur de betterave 
Après, ne croyez pas qu'on n'avait pas peur des MRI, on avait bien une crainte c'est que vous nous tombiez dessus pour raser le village, mais on ne l'a pas montré, on a joué risqué mais c'est passé  ;D
PS : vient de m'apercevoir que boeuf m'a traité de servant pakistanais 😂

C'est exactement ça, et à ce que j'ai compris peu après la rencontre des 2 leaders, il y aurait eu une expédition punitive des MRI mais ces derniers ont trouvé le village vide...

On a su qu'après notre premier voyage chez tata que le champ de mines nous forçait a passer systématiquement par le camp ONU
Mais de toute façon on s'était dit dès le départ que passer du coté MRI, c'était racket assuré voire pire, question d'à priori
Et c'est vrai que lors de notre premier contact, j'aurai bien vu de la part de Z et son groupe une fouille en règles voir même une capture et interrogatoire, ça nous aurait peut être confirmé qu'il fallait vous craindre

EDIT: En retour a ce que tu disais Z, je pense peut être que certains n'étaient pas a fond dedans car coté MRI ou ONU le rp s'apparentait beaucoup à du milsim...
98
Feedbacks / Re : Légion Blanche, acte 1, scène 1
« Dernier message par Fabien le 14 novembre 2017 à 20:09:38 »
Faut que tu revienne avec ton béret rouge on t’en doit une 😂
99
Feedbacks / Re : Légion Blanche, acte 1, scène 1
« Dernier message par FiD_VIOX le 14 novembre 2017 à 20:08:18 »
@Sebrx : tu spoil un peu le volet 2!!
La premiere partie s'appel "vlass" qui veut dire le vote.

Le deuxieme episode est deja dans ma tete... et ca serapas piqué des hannetons non plus je bous jure
100
Feedbacks / Re : Légion Blanche, acte 1, scène 1
« Dernier message par Fabien le 14 novembre 2017 à 20:01:19 »
+1 pascalou c’est vrai j’avais oublié qu’on a parlé plusieurs fois de pas trop tenter les mri sinon on allait se faire défoncer.
Pages: 1 ... 8 9 [10]